logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/10/2007

Philip Roth

12 juillet 2003

Je suis en train de lire Human Stain de Philip Roth. C’est un récit d’une impressionnante maturité. Double conflit :

1. Un métis surdoué rejette la facilité qui consisterait à faire psychologiquement partie de la population noire. Il en rejette surtout la radicalisation, l’intolérance et la haine des blancs. Sa peau est si claire qu’il décide d’ « être » blanc. Il devient professeur de grec et latin dans une université puis, au sommet de sa carrière, se fait censurer puis se voit contraint de démissionner à cause d’une remarque totalement innocente de sa part mais qui est considérée comme raciste. Même le professeur noir que, en tant que doyen de la section grec-latin, il avait lui-même engagé quelques années plus tôt, se retourne contre lui, disant qu’il ne peut pas faire autrement. On imagine la « tempête sous un crâne » comme aurait dit Zola.

2. Coleman Silk, tel est le nom de ce noir-blanc, entame alors une liaison avec une « technicienne de surface », c’est à dire, si l’on abandonne le jargon soixante-huitard, une femme de ménage qui travaille à l’université. Quelle belle occasion pour les Pharisiens d’intensifier les attaques contre le « raciste » !

Philip Roth nous offre un suspense psychologique presque insoutenable.

Lors d’un premier mariage, Coleman avait partagé sa vie avec une femme intellectuellement son égale mais ce mariage n’avait pas été heureux.

Avec cette nouvelle liaison, il redécouvre la passion – passion qu’il avait connue durant ses années d’étudiant mais dont il avait perdu l’habitude – et découvre pour la première fois toute la richesse que peut receler un être humain, même si ce dernier ne possède aucun diplôme universitaire.

Ce qui me touche particulièrement dans ce roman c’est que j’ai, moi aussi, une liaison avec une « technicienne de surface » et que je fais la même découverte. On a facilement l’impression que l’intelligence consiste à pouvoir parler DE certaines choses : architecture médiévale, littérature, astronomie, philosophie, etc… alors qu’elle consiste à pouvoir parler intelligemMENT de ce que l’on connaît, même si l’on ne connaît pas grand chose, puis à savoir se comporter intelligemMENT avec les autres, quelles que soient leurs différences culturelles ou psychologiques.

Les gens incultes ne sont pas des tarés. Le sont, par contre, ceux qui sont fiers d'être incultes et qui, tels les apôtres de la méthode globale, font tout pour que les enfants restent incultes.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique