logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/12/2007

Rêve troublant

Je ne crois pas aux rêves. Le cerveau travaille à vide et se balade dans toutes les directions comme des atomes agités par le mouvement brownien. Pourtant, l’autre jour, j’ai rêvé que j’étais sur un terrain vague et que mon père me lançait des pierres ainsi que le font les Arabes quand ils voient un chien. Je me suis réveillé profondément troublé.

C’est vrai : je ne l’ai jamais aimé. Il était inculte, ce qu’on ne pouvait lui reprocher mais il était fier de l’être et cela, c’est impardonnable. Il était borné et têtu comme une bourrique. Il avait des qualités, bien sûr : travailleur, loyal et fiable. Il y avait chez lui des élans généreux qui faisaient bon ménage avec des sentiments profondément égoïstes, comme celui de refuser de se procurer une prothèse auditive. On ne peut pas conduire une conversation intelligente quand il faut hurler. Mon père se serait senti plus à l’aise en Espagne où un murmure ressemble à une harangue politique.

Quoi qu’il en soit, et comme c’était un homme de principes, j’avais toujours pensé qu’il m’aimait, sinon viscéralement comme la plupart des pères aiment leur fils, mais du moins par principe. Je me trompais peut-être. Mon cerveau, dans le subconscient du rêve, m’aurait-il ramené à la réalité ?

Commentaires

Bonjour

Tu es bien obligé de croire que tu as révé, sans pour autant donner une signification prémonitooire ou divinatoire quelconque. Mais ce qui se décharge dans tes neurones, cela provient bien de ton cortex et des lobes. J'espère que ton dernier rève t'as apaisé, en admettant un fait que tu retenais caché.

Salut du grillon

Écrit par : christian | 29/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique