logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/03/2008

Rythme

Les poèmes contemporains n’ont plus de rythme. La longueur des vers est totalement arbitraire. Alors, autant s’exprimer en prose sans avoir la prétention d’être poète.

On a eu raison de se débarrasser de la tyrannie de la rime. Quand elle survient encore, elle embellit le poème sans jamais l’alourdir. L’usage intelligent et sensible de rimes intérieures est également très efficace.

Le rythme, cependant, c’est-à-dire la musique du vers, représente aussi la charpente de ce vers. Sans rythme, il n’y a plus que de la prose (le plus souvent très prétentieuse).

Cela ne veut absolument pas dire que les vers d’un poème doivent TOUS avoir le même nombre de pieds ; cela veut dire simplement que l’on puisse lire ce poème à haute voix sans tomber dans les « croche-pieds » du rythme, c’est à dire ne trouver que onze syllabes là où l’on en attendait clairement douze, ou neuf là où l’on en attendait huit.

Cela ne veut pas dire non plus qu'un bon rythme aboutira nécessairement à un bon poème : simplement que c'est une condition nécessaire (mais non suffisante) à la rédaction d'un bon poème.

Lire un poème qui n’atteint pas la perfection du rythme, c’est marcher avec un gravillon dans la chaussure.

Que les « poètes » modernes ne se plaignent pas s’ils n’ont plus de public : ils ont opté pour la solution de facilité, solution qui, dans quelque domaine que ce soit, mène invariablement à la médiocrité.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique