logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/09/2008

Diagnostic

Nous l’appellerons Ursule. Elle habitait dans une résidence mobile (mobil home, en franglais) de 39 mètres carrés, confortable, facile à chauffer et équipée fort intelligemment de tous le confort ménager que l’on peut trouver dans une maison.

39 mètres carrés, c’est plus que bien des studios et même plus que bien des petits appartements. Ajoutons une terrasse qui offre pratiquement une pièce supplémentaire en été, un vaste abri de jardin qui sert de débarras et, bien sûr, le jardin lui-même : 200 mètres carrés environ.

Ursule était en mauvaise santé et avait du mal à se déplacer. Avant d’aller faire leurs courses, les voisins lui demandaient toujours si elle avait besoin de quelque chose. On venait bavarder avec elle, ce qu’elle appréciait beaucoup. Elle vivait dans une atmosphère de village où tout le monde se connaît et tout le monde s’entre aide. Pour ne pas être en reste, elle cuisinait : délicieuses tartes aux fruits de saison qu’elle partageait avec ses voisins autour d’une tasse de café.

Un jour, se trouvant plus mal qu’à l’habitude, Ursule appela son docteur pour une visite à domicile. Lorsque celui-ci arriva il leva les bras au ciel : « Mais comment pouvez-vous vivre dans un mobil home ? Pas étonnant que vous soyez malade ! Il faut absolument vous trouver un endroit plus décent pour vivre etc… etc… ». Il n’en finissait pas et, quand Ursule allait le voir, il remettait cela à chaque fois.

Comme dans la fable de La Fontaine Le Meunier, son Fils et l’Ane Ursule finit par céder. Sa maigre pension ne lui permettant pas de louer un appartement confortable, elle s’est retrouvée dans un studio de 21 mètres carrés. Pas de jardin.

Elle se sent à l’étroit et désespérément seule car personne ne vient l’aider ni bavarder avec elle. Elle dépérit.

On a envie de dire à ce docteur : « Mais de quoi je me mêle ! »

Si je me faisais l’avocat du docteur je dirais que lui aussi est une victime. Mais victime de préjugés inculqués en lui depuis l’enfance.

Commentaires

Entièrement d'accord avec toi.
Il faut laisser vivre les gens à leur manière , là où ils sont heureux sans se soucier des normes et des statistiques.
D'ailleurs, ne dit-on pas :
"Un petit chez soi vaut mieux qu'un grand chez les autres !"
Alors tu imagines, quand le "chez les autres" est plus petit que le "chez soi" !
Il faut ramener Ursule dans sa cabane.
Salut...

Écrit par : Crabillou | 18/09/2008

Crabillon a parfaitement raison. Un petit chez soi est mieux qu'un grand chez les autres. Je connais des voisins qui vivent 6 mois en Floride dans un de ces mobile home et sont plus heureux que lorsqu'ils reviennent à leur résidence où les gens ne se voisinent pas et ne partagnent pas les fruits de la récolte.
Je souyhaite à Ursule de retourner dans sa "roulotte si petiote" comme le dit la chanson Elle était si bien sous son toit.

Écrit par : Pierrette | 18/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique