logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/05/2009

Vraie et fausse paresse

Keith Waterhouse se décrit lui-même comme un « écrivain paresseux ». Il raconte qu’il avait, en rêve, « passé l’arme à gauche », comme on dit en français, ou qu’il était « tombé de son perchoir » comme on dit en anglais. Dans la salle d’attente de saint Pierre, il aperçoit une rangée de livres sur une étagère. Il s’approche : son nom est imprimé sur la tranche en belles lettres dorées. Il en ouvre un : il n’est fait que de pages blanches. Les autres également. À ce moment entre saint Pierre qui lui dit : “Ce sont tous les livres que tu aurais écrit si tu n’avais pas été si paresseux.”
À son réveil, Keith confie à un ami : “Si l’on m’avait dit que je vivrais aussi longtemps, j’aurais mieux travaillé quand j’étais jeune.”
J’ai tendance à me méfier autant de ceux qui se plaignent d’être écrasés de travail que de ceux qui se décrivent comme des paresseux. Ils mentent presque tous. Les premiers parce qu’ils sont vraiment paresseux et qu’ils confondent « beaucoup de travail » avec « trop de travail » (pour eux). Les seconds par qu’ils se comportent comme s’ils avaient honte de leur travail. C’est de la fausse modestie.
Keith Waterhouse a publié 16 romans, un ouvrage sur le style et un sur la grammaire. Il a également contribué à l’élaboration de scénarios pour le cinéma et la télévision. Pas mal pour un « paresseux » !

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique